“Agir avec le Rotary, changer des vies”, thème 2013-2014

Le président élu du Rotary Ron Burton a dévoilé son thème 2013-2014 Agir avec le Rotary, changer des vies  durant la séance plénière d’ouverture de l’Assemblée internationale 2013, réunion annuelle de formation des gouverneurs entrants.

« Si nous voulons vraiment que le Rotary aille de l’avant, nous devons faire en sorte que chaque Rotarien ait la même perception du Rotary que nous-mêmes, a expliqué Ron Burton aux participants. Nous devons nous assurer que chaque Rotarien y a un rôle important à jouer, que chacun apporte sa pierre à l’édifice et que sa contribution soit valorisée. »

M. Burton a affirmé que le lancement en juillet prochain du nouveau modèle de subventions , déjà utilisé depuis 2010 dans 100 districts pilotes, marquera l’entrée de la Fondation dans une nouvelle ère et galvanisera les Rotariens sur la capacité du Rotary à changer des vies.

« Le nouveau modèle a la faculté prendre le meilleur de notre organisation et de la propulser à un niveau supérieur, en encourageant des actions internationales plus importantes et plus durables tout en offrant une flexibilité accrue pour monter des actions locales, toutes deux en réponse aux besoins des populations », a-t-il précisé.

M. Burton a demandé à la nouvelle promotion de gouverneurs et aux responsables Fondation aussi présents à l’Assemblée cette année, de soutenir leurs clubs pendant la transition en s’appuyant sur la formation intensive reçue pendant la semaine.

Avant l’Assemblée, Ron Burton avait encouragé chaque gouverneur élu à effectuer comme lui une contribution personnelle à la Fondation. C’est avec grande satisfaction qu’il a annoncé que les 537 gouverneurs élus de sa promotion ainsi que l’ensemble des administrateurs du Rotary et de la Fondation avaient montré l’exemple et donné 675 412 dollars.

« Je pense qu’une partie de cet argent n’aurait probablement pas été versé à la Fondation si je n’avais rien demandé. Il s’agit là d’une leçon importante, a t-il dit. Si vous voulez que quelqu’un fasse quelque chose, vous pouvez attendre qu’il en ait lui-même l’idée ou vous pouvez tout simplement lui demander. »

Une leçon que Ron Burton applique aussi au développement des effectifs en insistant qu’il s’agissait du problème de chaque Rotarien et en rappelant aux participants que bien qu’ayant été membre actif du Key Club, un programme des Kiwanis International pour les jeunes, il s’est finalement retrouvé au Rotary tout simplement parce que quelqu’un l’avait invité à rejoindre le Rotary club de Norman dans l’Oklahoma.

« Vous devez demander », a-t-il dit aux gouverneurs présents à San Diego.

Ron Burton a toutefois insisté sur le fait que le travail ne s’arrêtait pas là. « Une fois recrutés, il faut que nos nouveaux membres s’impliquent dans le Rotary, soient inspirés par le Rotary et utilisent la force du Rotary pour changer des vies. »

 

“La paix par le service”, thème 2012-2013

Le président élu du R.I. Sakuji Tanaka demande aux Rotariens de faire avancer  La paix par le service  en 2012-2013.
 
Sakuji Tanaka a dévoilé son thème annuel durant la séance plénière d’ouverture de l’Assemblée internationale 2012 au cours de laquelle sont formés les gouverneurs entrants.
 
« Je vous demanderai de comprendre que la paix est un objectif à la fois réel et réaliste pour le Rotary », a déclaré M. Tanaka. La paix n’est pas simplement le résultat de traités, de négociations entre gouvernements ou de luttes héroïques. Elle peut également être le résultat de nos actes quotidiens les plus simples. »
 
« Chacun possède sa propre définition de la paix, a-t-il poursuivi, et il n’y en a pas de bonne ni de mauvaise. La paix est une question personnelle. Mais quelle qu’en soit notre définition, le Rotary peut nous aider à l’atteindre. »
 
M. Tanaka, un homme d’affaires de la région de Tokyo, a expliqué qu’être devenu Rotarien avait élargi sa vision du monde et qu’après avoir rejoint le Rotary club de Yashio en 1975, il s’était rendu compte que le but de sa vie n’était pas de gagner plus d’argent mais plutôt d’aider autrui.
 
« J’ai réalisé qu’en aidant les autres je pouvais contribuer à la construction de la paix », a dit M. Tanaka.
 
Il a également indiqué qu’il était de coutume au Japon de faire passer les besoins de la société avant les besoins individuels et que cela avait entre autre permis au pays de survivre et de se reconstruire après les catastrophes de mars dernier.
 
« La leçon que nous en avons tirée peut profiter au monde entier. Lorsque nous considérons que les besoins des autres sont plus importants que les nôtres, nous mobilisons notre énergie pour un but commun qui est le bien de tous, a t-il poursuivi. Cela change notre relation avec le monde, redéfinit profondément nos priorités et modifie notre compréhension de la paix. »
 
M. Tanaka a enfin demandé au Rotariens de concentrer toute leur énergie à soutenir les trois priorités du plan stratégique du R.I. Il a ajouté qu’il demandera aux dirigeants entrants de promouvoir les trois forums mondiaux de la paix du Rotary qui se tiendront à Hiroshima, Berlin et Honolulu.
 
« Au Rotary, nous ne recherchons pas le profit. Notre secteur d’activité est la paix. Notre récompense n’est pas l’argent, mais le bonheur et la satisfaction d’un monde meilleur et en paix, résultant de nos efforts », a-t-il conclu.

 

“Puisez en vous pour embrasser l’humanité”, thème 2011-2012

Le président élu du R.I. Kalyan Banerjee demande aux Rotariens de Puiser en eux pour embrasser l’humanité en 2011-2012.

Kalyan Banerjee a dévoilé son thème présidentiel durant la séance plénière d’ouverture de l’Assemblée internationale 2011 au cours de laquelle sont formés les gouverneurs entrants.

Il a pressé les participants de trouver en eux la détermination et la force nécessaires pour réussir.

Il a ainsi affirmé que « pour accomplir quoi que ce soit, on doit utiliser toutes les ressources à sa disposition. Il faut commencer par puiser en soi. »

Pour lui, une fois que les Rotariens ont trouvé leur force intérieure, ils peuvent réaliser de grandes choses dans leurs collectivités et à travers le monde.

« Puisez tout d’abord en vous et avancez en toute confiance vers les objectifs que vous vous êtes fixés. Partez à la découverte de vous-même, développez les qualités que vous avez en vous et avancez sans hésitation, inébranlablement pour embrasser le monde et l’humanité », a-t-il ajouté.

Kalyan Banerjee a souligné l’importance de la famille comme point de départ pour aider les autres. « La société n’est pas un tissu d’individus, mais de familles qui partagent un foyer, une existence, des ressources et une destinée. Des familles soudées contribuent à la bonne santé de la collectivité et ainsi à la bonne santé d’une société. »

Les Rotariens doivent donc se concentrer sur des actions qui soutiennent les familles comme celles visant à fournir des logements ou à améliorer la santé de la mère et de l’enfant.

Il s’est ensuite exprimé sur la poursuite du travail du Rotary, tel l’éradication de la polio. « La continuité est importante, car nous sommes compétents dans de nombreux domaines : l’eau salubre et potable ; l’alphabétisation ; ou les jeunes qui sont désormais la cible de notre nouveau domaine d’action et deviendront les dirigeants de demain », a-t-il affirmé.

Citant Gandhi (« Vous devez être le changement que vous voulez voir dans le monde. »), Kalyan Banerjee demande enfin aux Rotariens de se concentrer sur le changement.

« Si nous voulons la paix, nous devons d’abord être en paix avec nous-mêmes et instaurer la paix dans nos foyers et nos collectivités, a-t-il expliqué. Si nous voulons préserver l’environnement, si nous voulons réduire la mortalité infantile ou lutter contre la faim, nous devons être l’instrument du changement et nous rendre compte que le changement commence en nous, avec chacun d’entre nous. »