La 10ème édition du Festival Justice et Cinéma 4 & 5 octobre 2019

Selon une définition classique, la raison d’état est le principe au nom duquel un Etat s’autorise à violer le droit au nom d’un critère supérieur. Si on s’accorde à en fixer l’origine à Machiavel qui permettait au Prince de l’utiliser afin de gouverner le mieux possible son Etat, dans l’objectif de conquête et d’exercice du pouvoir, c’est avant tout une dérive du principe de la souveraineté de l’Etat, dans le sens où elle a souvent pour but d’assurer sa conservation et sa pérennité. L’affaire Dreyfus en constitue le paradigme en ce que l’intérêt de l’Etat justifie qu’on refuse toute révision du procès quand bien même le capitaine Dreyfus eût été tenu pour innocent.

La diffusion des films « Silences d’état » avec l’acteur Richard Berry et « Une affaire d’état » avec André Dussolier permettra de focaliser nos réflexions autour de deux affaires emblématiques de la raison d’état, les faux suicides du ministre Robert BOULIN en 1979 et du Juge Bernard Borrel en 1995…

Les familles ont des révélations importantes à faire au cours du débat qui suivra la projection.

Un food truck pour la Soupe solidaire

l’article Sud Ouest du 29 juin 2019 …

Atlantique0629SO

Le prix Servir 2019 de La Rochelle est le prix Servir du District 1690

Ile de Ré: Un nouveau camion benne pour la Verdinière